Poèmes publiés aujourd'hui: 1219

mercredi 1 novembre 2017

Conte: Les deux frères (Partie VII)

CONTE: LES DEUX FRÈRES (PARTIE VIi)


VII. Ce qu’apprit Robert en arrivant dans une ténébreuse ville

Robert arrive dans une ville très sombre
Où un deuil ténébreux répand partout son ombre
Et même le soleil faiblement reluit.
Il y loue tout d’abord une chambre pour lui
Et pour ses animaux une grande étable.
Le lièvre et le renard se mettent vite à table :
Par une fissure le lièvre vole un chou
Et le renard un coq. L’ours, le lion et le loup,
Quant à eux, mangent un bœuf que leur maître achète.
Après avoir pourvu aux besoins de ses bêtes,
Robert demande à son hôte : « Pourquoi ce deuil ?
On croirait toute la ville dans un cercueil !
Tout est si noir ici. Quelle en est la cause ? »
Son hôte lui répond : « C’est une triste chose :
La fille de notre souverain va mourir. »
« Quelle est la maladie qui la fait donc souffrir ? »
« Aucune, mais elle doit mourir tout de même. »
Robert est très surpris. Son hôte, tout blême,
Reprend : « Je vous conte un bien horrible récit :
Un féroce dragon habite, près d’ici,
Une haute montagne, et toutes les familles
Lui livrent chaque année une jeune fille
Pour qu’il ne dévaste pas tout notre pays.
Notre bon roi à la même loi obéit :
Cette année, c’est au tour de sa fille unique
D’être sacrifiée à cette bête inique. »
Robert demande encor : « Je comprends maintenant !
Mais c’est une grande ville ; il est étonnant
Que nul n’ait tué la sombre créature. »
« Beaucoup de chevaliers épris des aventures
Ont essayé, et tous sont malheureusement morts.
A celui qui vaincra le dragon et le sort
Le roi promet d’offrir son fille et sa couronne. »
Robert réfléchit et de ce récit s’étonne.

[A SUIVRE]


Par : Mohamed Yosri Ben Hemdène 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sur cet article: