Poèmes publiés aujourd'hui: 1160

samedi 28 octobre 2017

Conte: Les deux frères (Partie VI)

CONTE: LES DEUX FRÈRES (PARTIE Vi)


VI. Les deux chasseurs et leur troupeau de petits animaux

Georges et son frère se remettent en marche.
Partout dans la forêt, les jumeaux guettent et cherchent
Leur proie, et voient soudain un vigoureux renard
Qui s’écrie, effrayé et devenu hagard :
« Grâce, mes chers chasseurs ! Si vous me laissez vivre
Vous aurez deux petits renards. Veuillez me suivre. »
Ils le suivent et voient de leur repaire sortir
Deux renards, si mignons qu’ils les laissent partir,
Mais comme les levreaux immédiatement les suivent.
Ils voient ensuite un loup, vieux, de mine chétive,
Qu’ils épargnent, ainsi que deux petits louveteaux
Qui se joignent à l’essaim de bêtes aussitôt.
Georges et son frère continuent leur marche,
Semblables à Noé montant dans son arche,
Suivis de deux renards et de deux louveteaux,
De deux oursons, de deux levreaux, de deux lionceaux,
Et toujours affamés, ô cruelle ironie !
La route est encore longue et leur semble infinie ;
Ils disent aux deux renards : « Vous êtes renommés
Pour être malins, et nous sommes affamés.
Pourriez-vous nous trouver un peu de nourriture ? »
Les renards répondent : « Vos âmes sont pures,
Et nous vous aiderons. Il y a, d’ici non loin,
Un village avec ce dont vous avez besoin. »
Les renards conduisent Georges et son frère
A un grand village, paisible et prospère,
Où ils achètent des vivres et mangent à leur faim.
Ils s’assoient, se reposent et ils décident enfin
De se quitter pour que la vie soit plus facile.
Ils se partagent leurs animaux dociles
Plantent dans le tronc d’un grand arbre le poignard,
Se jurent de s’aimer et se quittent fort tard. 

[A SUIVRE]


Par : Mohamed Yosri Ben Hemdène

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sur cet article: