Poèmes publiés aujourd'hui: 1201

vendredi 22 septembre 2017

Conte: Le frère et la sœur (Partie V)

CONTE: LE FRÈRE ET LA SŒUR (PARTIE v)


V. Ce que la belle-mère et sa fille firent à Ebba, devenue reine

La douce Ebba est toute interdite de voir
Un inconnu qui dans les ténèbres du soir
La regarde avec de grands yeux pleins de flamme,
Lui demandant : « Voulez-vous devenir ma femme ? »
Et lui prenant la main avec tant de douceur
Qu’Ebba y acquiesce sans réfléchir. La sœur
Prend son frère au palais, et elle devient reine.
Elle est très heureuse et sa vie est sereine,
Et son frère, quant à lui, vit dans un jardin
Tellement immense qu’on le dirait sans fin.
La méchante belle-mère, quant à elle,
La croyait victime d’une bête mortelle
Et croyait le chevreuil tué par les chasseurs.
En apprenant le sort du frère et de la sœur
Elle en eut un accès d’effroyable colère.
Or l’unique fille de la belle-mère
Laide comme la mort, toujours lui répétait :
« Ah ! si c’était moi la reine ! Si je l’étais ! »
Et la sorcière lui répondait : « Patience,
Tu le seras, et j’y emploierai ma science. »
Elle croit maintenant venu le bon moment.
Ebba a mis au monde un garçon très charmant,
Et, le roi n’étant pas là, la sombre sorcière
Déguisée en servante et bonne ouvrière,
Va voir Ebba et lui dit : « Votre bain est prêt,
Ma reine, prenez-le avant qu’il ne soit frais. »
Ebba est transportée en allant le prendre
Par la belle-mère et sa fille sans attendre
Dans une étuve dont elle ne peut sortir
Et où la gentille reine doit périr.

[A SUIVRE]


Par : Mohamed Yosri Ben Hemdène 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sur cet article: