Poèmes publiés : 1239

dimanche 22 janvier 2017

L’Île de la Mort

l'île de la mort

Arnold Böcklin, L'Île des morts (version de 1886)

Obscure et sans port,
Crépusculaire, 
Nul soleil n’éclaire
L’île de la Mort.

Le soir éternel
Tombe sur elle,
Les âmes frêles
Hurlent sous son ciel ;

Quand le morne vent
Plein de choses mortes
Franchit sa porte,
Il chante en rêvant 

Des hymnes obscurs
Et de noirs poèmes,
Comme lorsqu’on aime
Ecrit sur le mur

Le nom de sa belle ;
Le morne Charon 
Du Trépas larron
Serviteur fidèle,

L’allure altière,
Lentement conduit,
Les âmes, la nuit,
Devenues matière.


Par: Mohamed Yosri Ben Hemdène

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sur cet article: