Poèmes publiés aujourd'hui: 1219

lundi 23 avril 2018

Conte: Étienne l'Habile (Partie III)

CONTE: ÉTIENNE L'HABILE (PARTIE IIi) 




III. Le mensonge du roi, et comment Étienne l’Habile réussit à obtenir les dispenses du pape

Les voyageurs arrivent au château. Étienne
Ne sait de quelle peau, nouvelle ou ancienne,
Est fait le coffre, et perd rapidement espoir.
Jean Fine-Oreille lui dit, faisant son devoir :
« J’entends le roi parler avec la princesse,
Et lui dire : d’une punaise qu’on engraisse
Nul ne saura que ton beau coffre est recouvert,
Car ils penseront tous, ces voyageurs divers,
A de nobles bêtes : lions, tigres, panthères. »
Ils repartent tous cinq, dévoilé ce mystère.
Étienne l’Habile dit au roi : « Majesté,
Je sais de quoi est fait le coffre convoité
De la belle et de la subtile princesse :
De punaise engraissée. Tenez votre promesse
Et daignez m’accorder, roi, sa si blanche main. »
« Soit, lui répond le roi. Tu as fait du chemin
Et il va falloir en faire encore, pour elle.
Va à Rome d’abord, à Rome l’éternelle,
Pour des dispenses du pape. » Les étrangers
Y vont, mais le roi fait mander un messager
Et lui dit en secret : « Ce mariage m’offense,
Dis au pape de ne pas donner les dispenses. »
Jean Fine-Oreille a tout entendu, cependant,
Et dit à Étienne l’Habile, bien ardent
A le servir, toute l’affaire. Très vite,
Jean écrit une lettre au pape, l’y invite
A donner ses dispenses, et à Chien-Lévrier
La confie. Avant le messager ouvrier,
Pourtant, Chien-Lévrier arrive, et le pape
Donne ses dispenses. Le Bon-Viseur attrape
Le pigeon qu’il envoie après pour annuler,
Et les cinq se hâtent donc au château d’aller.

[A SUIVRE]


Par : Mohamed Yosri Ben Hemdène

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sur cet article: