Poèmes publiés aujourd'hui: 1201

samedi 21 avril 2018

Conte: Étienne l'Habile (Partie I)

CONTE: Étienne l'habile (PARTIE I) 

I. Ce qu’il fallait faire pour épouser la princesse, et le départ d’Étienne l’Habile pour s’acquitter de la mission

Un roi avait une fille qui inspirait l’amour,
Douce comme la nuit, belle comme le jour.
Un dimanche, en allant prier à l’église,
Une punaise qui semblait d’elle éprise
Etait à son cou, et la princesse la prit,
Elle l’enferma dans un coffre et la nourrit,
La nourrissait chaque jour, de telle sorte
Qu’elle devint grande comme un chien et forte.
Gavée, elle mourut à la fin, cependant.
La princesse, triste à cause de l’accident,
Ecorcha la bête et donna sa peau épaisse
Au tanneur, qui n’en vit jamais de cette espèce,
Et qui la prépara afin d’en recouvrir
Le coffre que notre belle semblait chérir.
Le roi fit trompeter, cela fait, que sa fille
Epouserait, de haute ou de basse famille,
Le garçon qui saurait à quelle belle était
La peau qui recouvrait le coffre. On inventait,
Avec beaucoup de noms on faisait sa prose,
On devinait, mais sans jamais trouver la chose.
Trois ans se passèrent. Tout le monde voulait
Epouser la belle, et de l’énigme parlait.
Un garçon appelé Étienne l’Habile,
A ses voisins dit un jour : « J’irai à la ville,
J’irai au château du roi, et je trouverai
Le nom de l’animal. C’est moi qui épouserai
La fière princesse, et devant vous je jure
De deviner le nom de la créature. »
Les voisins d’Étienne se moquèrent de lui ;
Le matin il partit sous le soleil qui luit.

[A SUIVRE]


Par : Mohamed Yosri Ben Hemdène

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sur cet article: