Poèmes publiés aujourd'hui: 1160

jeudi 15 février 2018

Conte: Compère Bouc et compère Lapin (Partie II)

CONTE: COMPÈRE BOUC ET COMPÈRE LAPIN (PARTIE iI)



II. Le tour que compère Lapin joua à compère Bouc

« J’ai une idée, reprit compère Bouc ; mon cher,
Auprès du peuplier dont la cime fend l’air
Viens, et nous creuserons un puits ensemble. »
Le Lapin répondit : « Bonne idée, il me semble,
Car je n’ai point de cave, hélas, et ne bois pas,
Car je n’ai jamais soif, pendant mes courts repas.
Mais j’ai une meilleure idée : j’ai l’habitude,
A l’aube naissante, dans la solitude,
De boire la rosée au calice des fleurs,
Cependant, quand le jour vient avec sa chaleur,
Je bois d’habitude dans la piste des vaches. »
En vérité, ce que notre Lapin cache
Est qu’il veut se venger de son voisin hautain.
« Je ne puis attendre, mon cher, jusqu’au matin,
Et je vais maintenant, dit l’autre compère,
Creuser mon puits. » « Eh bien ! Dans ce cas j’espère
Que tu trouveras de l’eau. » « Merci, Lapin, bonsoir ! »
« Bonsoir ! et j’espère bientôt te revoir. »
Et le Bouc s’en alla, le gosier en flamme,
Au pied du peuplier aussi haut qu’une âme
Creuser son puits, vite fait, et dont l’eau jaillit
Et limpide et fraîche, joyeusement l’assaillit.
Le bouc avec bonheur alors se désaltère.
« Comme tu es naïf, Bouc, en creusant la terre !
S’écria le Lapin après l’avoir suivi,
Du mauvais tour qu’il lui avait joué ravi.
Sache que j’ai de l’eau chez moi, qu’elle est bien fraîche,
Et que ma gorge, quant à moi, n’est pas sèche. »
Compère Bouc était bien fâché : « Tu vas voir,
Se dit-il, je ferai, moi aussi, mon devoir. »

[A SUIVRE]


Par : Mohamed Yosri Ben Hemdène

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sur cet article: