Poèmes publiés aujourd'hui: 1201

lundi 5 février 2018

Conte: L'île mystérieuse (Partie V)

CONTE: L'ÎLE MYSTÉRIEUSE (PARTIE V)


V. Ce que devint le jeune prince, une fois détrône et exilé

Le prince remercie son bienveillant vizir
Et suit tous ses conseils, exprimant son désir
D’envoyer ses ouvriers les plus habiles
Construire un grand palais sur la fatale île.
Pendant cent jours, on creuse alors intrépidement
En allant et venant de vastes fondements,
Elevant des murailles et taillant la pierre,
Coupant forces arbres de la forêt altière,
Et un palais de la terre jaillit enfin,
Merveilleux, s’élevant plus haut que les parfums
Sortant de bouteilles renversées par terre,
Auguste et fascinant comme le mystère.
Le prince est fort content, et y fait transporter
Tous ses trésors, qui y seront en sûreté,
Gardés par ses soldats les plus impitoyables.
A des fermiers zélés et infatigables
Il ordonne d’aller labourer et semer
Pour rendre son île où on n’entend rien bramer
Aussi fertile que celle dont il est maître.
Le moment de l’exil vient cependant, traître,
Mais notre monarque est bien loin de regretter
Son royaume, et il a hâte de le quitter
Pour prendre possession de nouvelle île.
Il demeure donc fort et demeure tranquille
Au noir moment où il se voit précipité
De son trône, et conduit avec brutalité,
Sans ornements, portant ses anciennes guenilles,
Sur le vaisseau qui tel la faux de la Mort brille.
Il trouve son île, devenue un doux séjour,
Labourée, cultivée, gardée avec amour,
En devient le prince, et tous les ans y accueille
Les princes détrônés que l’exil endeuille.

[FIN DU CONTE: L’ÎLE MYSTÉRIEUSE]


Par : Mohamed Yosri Ben Hemdène  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Mon avis sur cet article: